Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Projets

PARSED
LES PROBLEMES :
Tous ces problèmes se sont compliqués avec les mouvements de
population qui ont jalonné la crise. Lesréfugiés et déplacés ont pour la
plupart, abandonné leur terre, leur plantation dans la fuite. A leur
absence personnes Dep is q e le mo ement de reto r est entrepris des conflits de absence, d’autres se sont appropriées ces biens.
Depuis que mouvement retour entrepris, propriété se posent entre les retournés et ceux qui sont restés. Souvent le recours à la loi
ne permet pas de résoudre ce genre de problèmes.
LE CONSTAT ESTLA :
Ziguinchor est la région qui a l’indice de pauvreté la plus élevé 67,1% selon DSRP et la 2éme plus faible contribution à l’économie nationale (6,5%)
après Kolda. (l’indice de pauvreté avoisine les 90 % dans les zones frontalières)
Soudure comprise entre 3 et 6 mois voire plus Taux d’infection VIH le
plus élevé 2,2% pour Ziguinchor alors que la moyenne nationale est à 0,7%
Taux de recouvrement impôt faible à nul....
LES REALISATIONS DU PARSED :
Mobilisation sociale et sensibilisation sur la circulation des ALPC
- Activités sportives
- Oscar
- Sensibilisation dans les écoles
- Théâtre action
- VAD
- Causeries ramadan et dans les églises
- Projection de film
- Dance (Kasude)…..
- Dialogue Civilo-militaire
Manifestation théâtrale avec un thème sur le retour d’un rebelle qui
accepte de signer un pacte avec les populations pour les rassurer.
Manifestations de mobilisation sociale avec la prestation de troupes et d’orchestres pour magnifier le retour de la paix et le pardon des coeurs
 
PRECOGEL
la politique de décentralisation avec les lois 96‐06 et 96‐ 07 du 22 mars 1996
Après plus de douze ans de mise en oeoeuvre de la nouvelle politique de décentralisation, force est de
constater que malgré les nombreuses ressources disponibles, la Casamance demeure une région
démunie et vulnérable.
•La région de Ziguinchor a l’indice de pauvreté le plus élevé 67,1% selon DSRP et la 2éme plus faible
contribution à l’économie nationale (6,5%) après Kolda, (l’indice de pauvreté avoisine les 90 % dans les
zones frontalières)
•la Soudure comprise entre 3 et 6 mois voire plus
•le taux d’infection VIH le plus élevé 2,2% pour Ziguinchor alors que la moyenne nationale est à 0,7%
•un taux de recouvrement d’impôt faible à nul
La recherche d’un ancrage communautaire de la dynamique de paix en cours passera
nécessairement par une bonne gouvernance démocratique
Objectif Général :
Contribuer au renforcement des capacités organisationnelles des Comités Locaux dans les communautés rurales des Régions de Ziguinchor et Kolda afin qu’elles oeoeuvrent efficacement à l’approfondissement de la décentralisation pour la consolidation du processus de paix, la relance des activités socio-économiques et la bonne gouvernance des affaires publiques.
ACTIVITES REALISEES :
1. Mise en place l’unité de gestion du projet
2. Equipement et logistique pour assurer le bon fonctionnement de l’unité de gestion du projet
3. Atelier de mise à niveau et de partage de la stratégie de mise en oeuvre du projet et des procédures internes de AFRIQUE ENJEUX
4. Atelier de Renforcer les compétences du personnel en Genre et Développement
5. Atelier de lancement du projet
6. Journée de partage du projet dans l’arrondissement Diattacounda
.............................................
36- Formation de 25 membres des Comités Locaux en communication (plaidoyer,
négociation, communication participative au développement)